Les agents biologiques sont des micro-organismes (bactéries, virus, moisissures) ou parasites susceptibles de provoquer des manifestations pathologiques.
Les agents biologiques sont classés en fonction du risque infectieux qu’ils présentent : dangerosité pour l’homme, risque de propagation et existence ou non d’un traitement efficace.

Quels sont les métiers exposés ?

Tous les secteurs professionnels peuvent être concernés lorsque certaines conditions sont réunies pour que les agents se multiplient : humidité, chaleur, accumulation de poussières… Les secteurs suivants sont cependant davantage concernés :

  • Travaux au contact d’humains ou de produits d’origine humaine (sang et liquides biologiques) : milieu de soins, laboratoires d’analyses médicales, services d’aide à la personne, garde d’enfants, éducation, activités associatives, coiffeurs / barbiers…,
  • Travaux au contact d’animaux ou de leurs produits : salariés d’élevages ou d’animaleries, vétérinaires, métiers de la forêt et de la nature, travaux de dératisation, travail en abattoirs, en centres d’équarrissage d’animaux…,
  • Industries et laboratoires agroalimentaires : transport, stockage et transformation de produits animaux ou végétaux (viande, poisson, œufs, lait, fruits…),
  • Assainissement : travailleurs des entreprises d’assainissement, des stations d’épuration, égoutiers, traitement des déchets, éboueurs…,
  • Entretien et maintenance : personnel de nettoyage de tous secteurs d’activité, salariés de maintenance et de climatisation…
QUELLES CONSÉQUENCES ?
OBLIGATIONS POUR L'EMPLOYEUR
COMMENT AMÉLIORER LA SITUATION DE TRAVAIL ?
Print Friendly, PDF & Email
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn