On considère que des températures d’air supérieures à 30°C ou inférieures à 10°C peuvent créer à court terme un risque pour la santé.
Pour caractériser une ambiance thermique, il faut également tenir compte de la vitesse et de l’humidité de l’air, du rayonnement infrarouge, ainsi que de l’habillement et de l’activité physique du salarié. Ainsi, des températures d’air inférieures à 15°C ou supérieures à 25°C peuvent déjà, en fonction des individus, provoquer de l’inconfort, et même de la pénibilité, à des postes sédentaires.
Aucune indication chiffrée quant à ces températures extrêmes n’est toutefois donnée dans le code du travail.

Quels sont les métiers exposés ?

Pour les activités qui se déroulent à l’extérieur (BTP, traitement des déchets, entretien des espaces verts…), les températures ambiantes dépendent directement du climat : en fonction des saisons (été et hiver), la contrainte thermique pourra devenir plus sévère.
Pour les activités réalisées en intérieur, en dehors de certains épisodes météorologiques exceptionnels (canicule, vague de froid) où les salariés de tous secteurs peuvent être touchés, les secteurs suivants sont plus particulièrement concernés :

  • Fortes températures : fonderies, aciéries, hauts-fourneaux, etc…, où la principale source de chaleur est la matière (métal ou verre) en fusion. Dans les buanderies, pressings, cuisines de restaurants, boulangeries, conserveries ou encore lors de certaines opérations de maintenance / nettoyage, la très forte humidité combinée à la chaleur peut rendre l’ambiance encore plus difficile à supporter.
  • Froid : le travail en ambiance froide, climatisée (0 à 10°C) ou en chambre froide (-30 à 0°C), se concentre notamment dans l’industrie alimentaire. Il peut s’agir de manutentionnaires ou d’opérateurs affectés à la transformation du produit (découpe ou préparation).
QUELLES CONSÉQUENCES ?
OBLIGATIONS POUR L'EMPLOYEUR
COMMENT AMÉLIORER LA SITUATION DE TRAVAIL ?
Print Friendly, PDF & Email
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn