Le travail répétitif est caractérisé par la répétition d’un même geste, à une cadence contrainte, imposée ou non par le déplacement automatique d’une pièce ou par la rémunération à la pièce, avec un temps de cycle défini.
La répétitivité gestuelle est considérée comme importante lorsque le temps de cycle est inférieur à 30 secondes ou que l’activité répétitive est exercée durant au moins 50 % du temps de travail.
Le risque de pathologie est aggravé lorsque la fréquence d’exécution est supérieure à 40 actions techniques par minute.

Quels sont les métiers exposés ?

Tous les secteurs peuvent être exposés, mais plus particulièrement :

  • Tous les métiers du BTP, en particulier les maçons, couvreurs, charpentiers, poseurs de revêtements de sol, plaquistes, carreleurs …,
  • Commerce et grande distribution : employé commercial, caissière…,
  • Nettoyage et maintenance,
  • Métiers de l’automobile : préparateur véhicule, peintre…,
  • Industrie et agroalimentaire,
  • Métiers de la coiffure et de l’esthétique,
  • Secrétariat et centre d’appel.
QUELLES CONSÉQUENCES ?
OBLIGATIONS POUR L'EMPLOYEUR
COMMENT AMÉLIORER LA SITUATION DE TRAVAIL ?
Print Friendly, PDF & Email
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn