Il donne lieu à la délivrance d’un avis d’aptitude et concerne les salariés exposés à l’amiante, au plomb, aux agents CMR 1A et 1B, aux agents biologiques des groupes 3 et 4, aux rayonnements ionisants, au risque hyperbare, au risque de chute de hauteur lors du montage / démontage d’échafaudages, à la manutention manuelle de charges supérieures à 55 kg, à la conduite d’équipements de travail mobiles nécessitant une autorisation de conduite, les salariés titulaires d’une habilitation électrique, les jeunes de moins de 18 ans affectés à des travaux dangereux réglementés avec dérogation, ainsi que les postes de travail définis par l’employeur et motivés par écrit.

La visite d’embauche

Un examen médical d’aptitude est demandé par l’employeur et réalisé préalablement à l’affectation au poste par le médecin du travail.

La visite périodique

  • Tous les 2 ans au maximum par un professionnel de santé au travail (médecin du travail, collaborateur médecin, interne, infirmier en santé au travail), avec renouvellement de l’avis d’aptitude tous les 4 ans au maximum.
  • Tous les ans pour :
    – les jeunes de moins de 18 ans affectés aux travaux interdits susceptibles de dérogation,
    – les salariés exposés aux rayonnements ionisants de catégorie A.

Des prévisions sont adressées à l’entreprise, mais c’est l’employeur qui doit s’assurer de l’organisation des visites périodiques.

Print Friendly, PDF & Email
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn