Pour les salariés non concernés par le SIR, le suivi individuel simple donne lieu à une attestation de suivi. Une visite d’information et de prévention est réalisée par un professionnel de santé au travail (médecin du travail, collaborateur médecin, interne, infirmier en santé au travail).

La visite initiale

Elle a lieu dans les 3 mois suivant la prise de poste.
Cas particuliers :

  • avant l’affectation au poste pour les travailleurs de nuit, les jeunes < 18 ans, les salariés exposés aux agents biologiques de groupe 2 et aux champs électromagnétiques (si valeur limite d’exposition dépassée),
  • 1 mois après la première mise à disposition pour les associations intermédiaires (insertion),
  • 2 mois au plus tard après l’embauche pour les apprentis.

La visite périodique

La périodicité est fixée par le médecin du travail. Le délai prend en compte les conditions de travail, l’âge et l’état de santé du salarié, ainsi que les risques auxquels il est exposé.
La périodicité maximale est de 3 ans pour les travailleurs de nuit, les travailleurs handicapés ou titulaires d’une pension d’invalidité, et de 5 ans au maximum pour les autres salariés.
Des prévisions sont adressées à l’entreprise, mais c’est l’employeur qui doit s’assurer de l’organisation des visites périodiques.

Print Friendly, PDF & Email
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn