Objectifs

Analyser l’activité et mesurer l’exposition des salariés aux risques physiques concernés :

  • bruit,
  • vibrations,
  • lumière,
  • ambiances thermiques.

Situer les niveaux d’exposition aux postes de travail par rapport aux seuils réglementaires, normatifs, aux recommandations et aux bonnes pratiques.

Conseiller et accompagner l’entreprise en termes de prévention et de moyens de protection (collective et individuelle) pour réduire le risque et améliorer les conditions de travail.

MODALITÉS PRATIQUES

Initiateur de l’étude : médecin du travail, employeur, salariés ou instances représentatives du personnel (CHSCT ou DP).

Intervenant : médecin du travail, technicienne en métrologie ou ingénieur prévention selon le type d’étude.

Durée de l’intervention : variable en fonction de l’étude et du nombre de postes à étudier.

Coût de la prestation : inclus dans la cotisation annuelle.

Dans tous les cas, l’implication et la confiance de la direction de l’entreprise sont essentielles pour la réussite de l’intervention.

Pour toute demande, contactez votre médecin du travail.

PRINCIPALES ÉTAPES DE L'ÉTUDE

Visite de pré-étude associant le ou les intervenants de l’ACST, à une ou plusieurs personnes-ressources de l’entreprise (employeur, encadrement, responsable sécurité…).
Objectifs : prise de contact, collecte d’informations et observation du travail.
À l’issue de cette étape sont précisés : la problématique et son contexte, les objectifs de l’étude et la démarche d’intervention (méthodologie).

Étude de terrain permettant à l’intervenant de réaliser les mesures et observations nécessaires à l’évaluation du risque étudié.
Objectifs : métrologie, collecte d’informations et d’indicateurs, analyse de l’activité réelle, échange avec les salariés et l’encadrement.
À l’issue de cette étape sont réalisés : le traitement et l’analyse des résultats, la définition de pistes d’amélioration et la préparation du support de synthèse (généralement diaporama).

Restitution des résultats à l’entreprise (employeur, encadrement, responsable sécurité, CHSCT…) par le ou les intervenants de l’ACST.
Objectifs : présentation orale des résultats des mesurages, du diagnostic et des recommandations, discussion autour des solutions à apporter et remise d’un document de synthèse écrit.
À l’issue de cette étape peuvent éventuellement être réalisés : la sensibilisation des salariés concernés par le facteur d’ambiance étudié, le suivi de la mise en place de nos préconisations (questionnaire à 6 mois) et la validation le cas échéant des éléments de réduction du risque mis en œuvre.

QUELQUES EXEMPLES D'ACTIONS RÉALISÉES EN ENTREPRISE
  • Mesure du niveau de bruit ambiant dans un bureau paysagé (open space) et évaluation de la gêne liée au bruit (perturbation des communications et difficultés de concentration).
  • Mesure des niveaux quotidiens d’exposition au bruit de salariés travaillant dans un atelier de métallurgie et validation de l’efficacité des protecteurs individuels mis à disposition, puis quantification du gain apporté par la mise en place de dispositifs de protection collective / réduction du bruit.
  • Mesure des niveaux quotidiens d’exposition vibratoire corps-entier de caristes d’un entrepôt de logistique et quantification de l’atténuation apportée par la suspension des engins.
  • Mesure des niveaux quotidiens d’exposition vibratoire main-bras de salariés du BTP utilisant des outils vibrants.
  • Mesure des niveaux d’éclairement et de la gêne liée à l’éblouissement.
  • Mesure des paramètres de contrainte thermique chaude d’une sècherie de papeterie, des températures corporelles et de la fréquence cardiaque des salariés aux fins de modélisation de l’astreinte thermique ainsi que d’évaluation des durées maximales d’exposition des salariés et de compensation des pertes hydriques.
  • Mesure des paramètres de confort thermique en secteur tertiaire pour déterminer le pourcentage prévisible d’insatisfaits.

 

Print Friendly, PDF & Email