Objectifs

Repérer et identifier le risque chimique (gaz, vapeurs, poussières, aérosols).

Aider à l’évaluation du risque en tenant compte de la dangerosité des agents chimiques et des conditions d’exposition des salariés.

Élaborer des stratégies de prélèvements atmosphériques et biologiques, de contrôle des dispositifs de ventilation générale et localisée.

Situer les niveaux d’exposition aux postes de travail par rapport aux seuils réglementaires, normatifs, aux recommandations et aux bonnes pratiques.

Conseiller et accompagner l’entreprise en termes de prévention et de moyens de protection (collective et individuelle) pour réduire le risque et améliorer les conditions de travail.

MODALITÉS PRATIQUES

Initiateur de l’étude : médecin du travail, employeur, salariés ou instances représentatives du personnel (CHSCT ou DP).

Intervenant : médecin du travail ou ingénieur prévention selon le type d’étude. À noter que 8 de nos médecins du travail sont titulaires de diplômes universitaires ayant trait à la toxicologie industrielle.

Durée de l’intervention : variable en fonction de l’étude et du nombre de postes à étudier.

Coût de la prestation : inclus dans la cotisation annuelle, sauf analyses confiées à un laboratoire extérieur.

Dans tous les cas, l’implication et la confiance de la direction de l’entreprise sont essentielles pour la réussite de l’intervention.

Pour toute demande, contactez votre médecin du travail.

PRINCIPALES ÉTAPES DE L'ÉTUDE

Visite de pré-étude associant le ou les intervenants de l’ACST, à une ou plusieurs personnes-ressources de l’entreprise (employeur, encadrement, responsable sécurité…).
Objectifs : prise de contact, collecte d’informations et observation du travail.
À l’issue de cette étape sont précisés : la problématique et son contexte, les objectifs de l’étude et la démarche d’intervention (méthodologie).

Étude de terrain permettant à l’intervenant de réaliser les investigations et observations nécessaires à l’évaluation du risque.
Objectifs : collecte d’informations et d’indicateurs, analyse de l’activité réelle, échange avec les salariés et l’encadrement, éventuellement métrologie.
À l’issue de cette étape sont réalisés : le traitement et l’analyse des résultats, la définition de pistes d’amélioration et la préparation du support de synthèse (généralement diaporama).

Restitution des résultats à l’entreprise (employeur, encadrement, responsable sécurité, CHSCT…) par le ou les intervenants de l’ACST.
Objectifs : présentation orale des résultats des mesurages, du diagnostic et des recommandations, discussion autour des solutions à apporter et remise d’un document de synthèse écrit.
À l’issue de cette étape peuvent éventuellement être réalisés : la sensibilisation des salariés concernés par le risque chimique, le suivi de la mise en place de nos préconisations (questionnaire à 6 mois) et la validation le cas échéant des éléments de réduction du risque mis en œuvre.

QUELQUES EXEMPLES D'ACTIONS RÉALISÉES EN ENTREPRISE
  • Aide à la recherche d’informations sur la toxicité des produits (vapeurs, poussières).
  • Conseil et accompagnement concernant l’évaluation du risque chimique (méthodologie) dans une imprimerie.
  • Mesure des débits d’extraction d’air d’un système de ventilation dans une menuiserie et contrôle de l’efficacité des dispositifs d’aspiration localisée.
  • Mesure de l’exposition aux composés organiques volatiles de salariés d’un atelier de laquage par métrologie atmosphérique et biologique, conseil sur le choix des équipements de protection individuelle.
  • Assistance pour l’élaboration des protocoles de contrôle des expositions (métrologie atmosphérique et biométrologie) dans un laboratoire de recherche et développement.

 

 

Print Friendly, PDF & Email