Interdit en France depuis 1997, l’amiante n’est plus ni fabriqué ni importé, mais reste toujours présent dans les bâtiments et installations industrielles construits avant cette date :

  • Sous sa forme friable, l’amiante est présent dans de nombreux calorifugeages et flocages, mais aussi dans des feuilles, des feutres ou des plaques cartonnées, ou bien tressé ou tissé…,
  • Sous sa forme non friable, l’amiante est incorporé dans des produits en ciment (amiante-ciment) ou dans des liants divers (colles, peintures, joints, mortiers, enduits, mastics, bitumes, matériaux de friction…).

Quels sont les métiers exposés ?

Sont plus particulièrement concernés par ce risque, les salariés :

  • Des entreprises de retrait d’amiante,
  • Du BTP en charge de démolitions ou de réhabilitations,
  • Du second œuvre du BTP, de l’entretien ou de la maintenance (tôlier, chaudronnier, oxycoupeur, soudeur, plombier, électricien, mécanicien, chauffagiste, peintre…),
  • Travaillant dans le traitement des déchets.
QUELLES CONSÉQUENCES ?
OBLIGATIONS POUR L'EMPLOYEUR
COMMENT AMÉLIORER LA SITUATION DE TRAVAIL ?
Print Friendly, PDF & Email
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn