L’équipe de santé au travail exerce une activité indépendante sur le plan technique et organisationnel.

Tous les membres de l’équipe pluridisciplinaire sont tenus au secret du dispositif industriel, des techniques de fabrication et de la composition des produits employés ou fabriqués ayant un caractère confidentiel. La violation du secret de fabrication est sanctionnée pénalement.

Par ailleurs, toutes les dispositions utiles sont prises pour que le secret médical soit respecté dans les locaux mis à la disposition du médecin, notamment en ce qui concerne le courrier, les modalités de conservation des dossiers médicaux et l’isolement acoustique des locaux où sont examinés les salariés.

Les membres de l’équipe pluridisciplinaire conduisent des actions sur le milieu de travail, notamment sur :

  • l’amélioration des conditions de vie et de travail dans l’entreprise,
  • l’adaptation des postes, des techniques et des rythmes de travail à la santé physique et mentale, notamment en vue de préserver le maintien dans l’emploi des salariés,
  • la protection des travailleurs contre l’ensemble des nuisances, et notamment contre les risques d’accidents du travail ou d’exposition à des agents chimiques dangereux,
  • l’hygiène générale de l’établissement,
  • l’hygiène dans les services de restauration,
  • la prévention et l’éducation sanitaires dans le cadre de l’établissement en rapport avec l’activité professionnelle,
  • la construction ou les aménagements nouveaux,
  • les modifications apportées aux équipements,
  • la mise en place ou la modification de l’organisation du travail de nuit.
MÉDECIN DU TRAVAIL : 22 salariés

Mission générale

Le médecin du travail a un rôle exclusivement préventif consistant à éviter toute altération de la santé des salariés du fait de leur travail.
Il est le conseiller des employeurs, des travailleurs, des représentants du personnel et des services sociaux dans le cadre des missions définies par le code du travail. Chaque médecin a la charge du suivi médical des salariés et des entreprises qui lui sont confiés personnellement.
Son activité est orientée vers les actions en milieu de travail et le suivi individuel de l’état de santé des salariés.
Membre de l’équipe pluridisciplinaire, le médecin du travail l’anime et la coordonne.

Activités

Réalise des actions en milieu de travail, notamment :

  • réalise les études de poste et l’analyse des conditions de travail,
  • fait connaître à l’employeur les règles, la législation et l’application des dispositions relatives à l’emploi des travailleurs handicapés,
  • propose, lorsqu’il constate la présence d’un risque, au moyen d’un écrit motivé et circonstancié, les mesures visant à préserver la santé des travailleurs,
  • rédige les préconisations lorsqu’il est saisi par un employeur d’une question relevant de ses missions,
  • communique à l’employeur adhérent les rapports et les résultats des études menées par lui-même ou par l’équipe pluridisciplinaire dans le cadre de son action en milieu de travail (études de poste, fiches d’entreprise…),
  • participe, dans les entreprises, aux instances prévues par la loi comme le CHSCT.

Assure le suivi médical individuel des travailleurs :

  • réalise les examens médicaux,
  • crée et met à jour le dossier médical santé – travail,
  • prescrit et réalise des examens complémentaires en lien avec le travail,
  • rédige les fiches d’aptitude,
  • contribue à la traçabilité des expositions professionnelles, à la prévention de la désinsertion professionnelle et au maintien dans l’emploi des travailleurs.

Activités complémentaires :

  • participe aux études, recherches, enquêtes, notamment à caractère épidémiologique, entrant dans le cadre de ses missions,
  • contribue à la veille sanitaire, établit le rapport d’activité,
  • élabore les protocoles écrits pour confier certaines activités aux infirmières et/ou aux assistantes de service de santé au travail (entretiens infirmiers, urgences…).

Formation

Doctorat et diplôme de spécialiste en médecine du travail (C.E.S, D.E.S), qualifications reconnues par le conseil national de l’ordre des médecins.

SECRÉTAIRE MÉDICALE : 21 salariées

Mission générale

La secrétaire médicale assiste le médecin du travail dans ses fonctions de suivi individuel en santé au travail des salariés.

Activités

  • Contacte les entreprises, organise les rendez-vous de visite médicale, établit et envoie les convocations des salariés.
  • Gère le planning du médecin du travail.
  • Édite les listings de visites médicales et le rapport annuel d’activité.
  • Effectue, en lien avec les entreprises et le siège, le suivi et la mise à jour des listes d’effectif.
  • Répond aux différentes demandes des adhérents et des salariés dans le cadre du suivi médical : courrier postal, électronique ou téléphone.
  • Assiste le médecin du travail lors des visites médicales : accueille les salariés, collecte les informations administratives et en rapport avec leur activité afin de constituer et de mettre à jour les dossiers médicaux, réalise les examens complémentaires appropriés (spiromètre, audiomètre, visiotest…) à la demande du médecin du travail.
  • Gère les demandes de transfert et archive les dossiers médicaux.
  • Gère le courrier : réception, rédaction et envoi.
  • Gère les consommables et fournitures nécessaires à l’activité.
  • Est amenée à accompagner le médecin lors des visites en entreprises.

Formation

Bac SMS ou F8 et/ou expérience équivalente.

SECRÉTAIRE ADMINISTRATIVE : 3 salariées

Mission générale

La secrétaire administrative réalise le traitement administratif de dossiers confiés par la directrice.

Activités

  • Assure en partie les fonctions supports du service : facturation, gestion des adhérents, achats, administration du personnel, organisation des réunions du conseil d’administration et de la commission de contrôle.
  • Gère les échanges avec les adhérents, leur adhésion, les demandes de renseignements, les réponses aux éventuelles questions réglementaires.
  • Adresse à la demande des adhérents toutes les pièces utiles (statuts, règlement intérieur, précisions sur facturations, documents d’information).
  • Assiste la directrice.
  • Met à jour des données de suivi d’activité (tableaux de bord, tableaux de résultats…).
  • Effectue le tri, la distribution, l’enregistrement du courrier et la gestion des messages électroniques.
  • Organise matériellement les déplacements et rendez-vous.
  • Prépare des dossiers en vue de réunions et assure l’organisation logistique des réunions émanant de sa direction…

Formation

Bac et/ou expérience équivalente

PRÉSIDENT : 1 bénévole élu par le conseil d’administration

Mission générale

Le président assume, sous sa responsabilité, la direction générale de l’association dont la gestion courante est confiée à la directrice. Il la représente dans ses rapports avec les tiers, avec les pouvoirs les plus étendus. L’association est représentée judiciairement et extrajudiciairement par son président.

DIRECTEUR : 1 salarié

Mission générale

Le directeur du service de santé au travail interentreprises met en œuvre, en lien avec l’équipe pluridisciplinaire de santé au travail et sous l’autorité du président, les actions approuvées par le conseil d’administration dans le cadre du projet de service pluriannuel.

Activités

  • Supervise et coordonne les activités en garantissant la réalisation des missions réglementaires du service.
  • Met en œuvre la politique définie par le conseil d’administration.
  • Encadre les secrétaires administratives : recrutement, intégration, organisation du travail…
  • Élabore et suit le budget du service.
  • Réalise les entretiens individuels professionnels des salariés.
  • Est en charge de toutes les fonctions supports du service : gestion des ressources humaines, recrutement des professionnels, comptabilité, paie, projets immobiliers, facturation, recouvrement de créances, gestion des adhérents, achats, plan de formation du personnel…
  • Organise les réunions du conseil d’administration, de la commission de contrôle et de la commission médicotechnique.
  • Participe à la représentation et à la promotion du service vis-à-vis des acteurs extérieurs et notamment institutionnels (DIRECCTE, CARSAT…)
ERGONOME : 1 salarié

Mission générale

  • L’ergonome effectue des interventions en entreprise dans un but exclusif de prévention et de préservation de la santé et de la sécurité des travailleurs et contribue à l’amélioration des conditions de travail.
  • Il conseille sur l’adaptation des situations de travail à l’homme en prenant en considération les contraintes (physiques, organisationnelles, mentales et environnementales) et celles liées aux exigences de production.
  • Il assure des missions de diagnostic, de conseil, d’appui pour les acteurs de l’entreprise.
  • Il conseille quant à la correction, à l’aménagement et à la conception de postes, de nouveaux locaux ou de nouvelles organisations.

Activités

  • Réalise des actions en milieu de travail à la demande du médecin du travail.
  • Effectue des études ergonomiques en s’appuyant sur une approche globale et participative en recherchant la meilleure adaptation possible du travail à l’homme.
  • Instruit la demande, analyse les situations de travail, l’activité des opérateurs, anime des groupes de travail dans l’entreprise, construit et restitue un diagnostic.
  • Formule des propositions d’amélioration, conseille les acteurs de l’entreprise et accompagne la mise en œuvre des actions retenues.
  • Communique au médecin du travail le résultat de ses études et établit un rapport d’intervention.
  • Apporte un appui technique aux préventeurs des entreprises adhérentes.
  • Assure une information et une sensibilisation à la prévention des risques professionnels, notamment en matière d’organisation du travail.
  • Coopère avec les autres acteurs de l’équipe pluridisciplinaire.
  • Assure une veille scientifique, technique et réglementaire.

Formation

Bac +5 en ergonomie.

INGÉNIEUR PRÉVENTION : 1 salarié

Mission générale

  • L’ingénieur prévention effectue des interventions en entreprise dans un but exclusif de prévention et de préservation de la santé et de la sécurité des travailleurs et contribue à l’amélioration des conditions de travail.
  • Il assure des missions relevant de ses domaines d’expertises scientifiques et techniques, notamment en hygiène industrielle.
  • Il identifie les risques professionnels, contribue à leur évaluation, propose des axes de prévention.

Activités

  • Réalise des actions en milieu de travail à la demande du médecin du travail.
  • Élabore des méthodologies adaptées et des stratégies de repérage, d’identification, d’évaluation des risques et de mesurage, interprète les résultats.
  • Conseille les acteurs de l’entreprise sur les risques professionnels relatifs à la santé et à la sécurité au travail, propose des actions de prévention des risques à court et à long terme.
  • Établit des diagnostics, formule des propositions d’amélioration, accompagne la mise en œuvre des actions retenues.
  • Communique au médecin du travail le résultat de ses études et établit un rapport d’intervention.
  • Assure l’information et la sensibilisation à la prévention des risques professionnels.
  • Assure une veille scientifique, technique et réglementaire dans ses domaines d’expertise.
  • Apporte un appui technique aux préventeurs des entreprises adhérentes.
  • Coopère en apportant une expertise technique, avec les autres acteurs de l’équipe pluridisciplinaire.

Formation

Bac + 5 spécialisé en hygiène, sécurité et environnement.

FORMATRICE EN SANTÉ AU TRAVAIL : 1 salariée

Mission générale

La formatrice en santé au travail transmet des savoirs et des savoir-faire aux travailleurs des entreprises adhérentes portant sur la prévention des risques professionnels.

Activités

  • Participe à l’analyse de la demande de l’entreprise, étudie la problématique et les attentes de l’entreprise afin d’individualiser la formation ou la sensibilisation.
  • Définit le contenu et conçoit les outils pédagogiques.
  • Anime les sessions de formation ou de sensibilisation.
  • Évalue les actions de formation et ajuste les contenus de formation en conséquence.
  • Assure la logistique et organise son intervention en fonction des contraintes de l’entreprise.
  • Participe à la gestion administrative des formations (feuilles d’émargement, attestations…).
  • Rédige un rapport de formation contenant des propositions de pistes d’améliorations.
  • Coopère avec les autres acteurs de l’équipe pluridisciplinaire.
  • Assure une veille scientifique et technique dans son domaine de compétence.

Formation

Formation de formateur dispensée et validée par un organisme agréé par l’INRS.
Licence professionnelle des métiers de la santé au travail et de l’environnement (UNISTRA).

TECHNICIENNE MÉTROLOGIE : 1 salariée

Mission générale

  • La technicienne métrologie effectue des interventions en entreprise dans un but exclusif de prévention et de préservation de la santé et de la sécurité des travailleurs et contribue à l’amélioration des conditions de travail.
  • Elle participe à l’évaluation des risques, aux missions de diagnostic, de conseil et d’appui pour les acteurs de l’entreprise.

Activités

  • Mène des actions en milieu de travail à la demande du médecin du travail.
  • Met en œuvre des connaissances théoriques et pratiques et est habilitée à prendre les initiatives qui en découlent.
  • Effectue des mesurages, en interprète les résultats et rédige un rapport comportant des préconisations et pistes d’amélioration.
  • Communique au médecin du travail le résultat de ses études puis en informe l’employeur, et le cas échéant, le CHSCT.
  • Contribue à la sensibilisation et à la formation des salariés à la prévention des risques professionnels.
  • Coopère avec les autres acteurs de l’équipe pluridisciplinaire.
  • Assure une veille scientifique, technique et réglementaire dans ses domaines de compétence.

Formation

Diplôme universitaire de métrologie en santé au travail.

ASSISTANTE EN SANTÉ AU TRAVAIL : à venir

Mission générale

  • L’assistante en santé au travail effectue des actions en milieu de travail dans un but exclusif de prévention.
  • Elle contribue à repérer les dangers et à identifier les besoins en santé au travail, notamment dans les entreprises de moins de 20 salariés.
  • Elle mène ses actions en milieu de travail dans le cadre de la pluridisciplinarité, à la demande du médecin du travail.

Activités

  • Visite les entreprises pour repérer les dangers existants et communique les résultats au prescripteur.
  • Participe à un premier niveau de repérage des risques professionnels.
  • Informe les entreprises sur les différentes obligations de l’employeur en termes de santé au travail (visites médicales, document unique, démarche de prévention des risques, etc..).
  • Informe les entreprises sur les moyens d’aide à la prévention que peut proposer le service de santé au travail.
  • Propose au prescripteur les interventions nécessaires, en fonction des risques constatés au cours de la visite en entreprise.
  • Réalise des métrologies, dont les résultats seront utilisés par l’équipe pluridisciplinaire pour des préconisations.
  • Participe à l’élaboration des fiches d’entreprise.

Formation

Cycle de formation d’assistante technique en santé au travail.

ASSISTANTE SOCIALE : 1 intervenante extérieure

Mission générale

L’assistante sociale agit pour les entreprises adhérentes par ses actions individuelles et collectives, en lien avec l’équipe pluridisciplinaire

Activités

  • Accueille, informe, conseille et oriente les salariés en fonction de l’évaluation des demandes et des situations.
  • Assure l’accompagnement social des salariés en leur apportant une aide dans le cadre de plans d’actions concertés.
  • Exerce une action individualisée de lutte contre la désinsertion professionnelle et sociale.
  • Assure un rôle de médiation sociale pour les salariés et les entreprises adhérentes.
  • Conduit des projets d’intérêt collectif en partenariat avec les salariés et les entreprises adhérentes.
  • Participe à la veille sociale pour les entreprises adhérentes.
  • Apporte un éclairage social et donne un avis d’expert aux entreprises adhérentes.
  • Participe à la mise en place d’actions de prévention des risques sanitaires et sociaux, en lien avec l’équipe pluridisciplinaire.
  • Participe à des instances de concertation, de décision et de planification en matière d’hébergement, de logement, d’insertion sociale et professionnelle, de maintien dans l’emploi, de santé, de lutte contre les exclusions et de toute problématique concernant le champ social de la Santé au travail.

Formation

Diplôme d’état d’assistant social.

 

Print Friendly, PDF & Email